Buckingham Palace vient de nier encore un autre faux rapport sur le prince Harry et Meghan Markle

Voici tout ce que nous savons …

Le prince Harry et Meghan Markle ont fait des nouvelles le mois dernier alors qu’ils annonçaient qu’ils envisageaient de démissionner de leur rôle de membres «supérieurs» de la famille royale, dans l’espoir de devenir financièrement indépendants.

Le palais de Buckingham a ensuite annoncé que le duc et la duchesse de Sussex perdraient leurs titres de RHS suite à un nouvel accord et rembourseraient les «dépenses de subvention souveraine pour la rénovation de Frogmore Cottage».

En publiant une déclaration officielle, le palais de Buckingham a annoncé: "Le duc et la duchesse de Sussex sont reconnaissants à Sa Majesté et à la famille royale pour leur soutien continu alors qu’ils entament le prochain chapitre de leur vie."

Au milieu des contrecoups auxquels ils ont dû faire face, le couple n'a pas caché qu'il avait hâte d'avoir un peu plus d'intimité et de prendre du recul, déménageant plus tôt ce mois-ci au Canada avec leur bébé.

Maintenant, le couple regarde apparemment vers l'avant – quelque chose qui a suscité beaucoup de spéculations et de faux rapports.

En fait, le palais doit intervenir régulièrement pour remettre les pendules à l'heure.

La semaine dernière, c'est la carrière de Meghan dont le palais a été forcé de parler, niant les affirmations selon lesquelles elle apparaîtrait dans la téléréalité de sa meilleure amie Jessica Mulroney sur les seconds mariages.

Cette semaine, cependant, il a été rapporté que le couple avait rejoint une société d'approbation que Buckingham Palace avait fermée.

La firme de soutien en question, Sheeraz, qui revendique des clients de Kim Kardashian à Jennifer Lopez, aurait affirmé avoir signé un accord avec le couple royal.

"Sheeraz, Inc accepte maintenant les demandes d'apparition et d'approbation du prince Harry et de Meghan Markle", a annoncé la firme via son compte Instagram.

L’accord, selon Buckingham Palace, est «catégoriquement faux».

Le prince Harry et Meghan Markle n'ont pas encore répondu aux rumeurs.