Le prince Harry et Meghan Markle intentent une action en justice contre des paparazzi pour des photos présumées d'Archie par drone

  • Marie Claire est soutenue par son public. Lorsque vous achetez via des liens sur notre site, nous pouvons gagner une commission sur certains des articles que vous choisissez d'acheter.

  • Le prince Harry et Meghan Markle ont déménagé en Californie avec leur fils d'un an, Archie Harrison, juste avant le verrouillage du coronavirus. Ils louent actuellement le manoir de Tyler Perry à Los Angeles et espéraient que leur maison temporaire serait «à l'épreuve des paparazzis» afin de protéger leur vie privée.

    Cependant, peu de temps après le déménagement, des incidents «en cours» de drones planant au-dessus de leur domicile ont été signalés, qui auraient été exploités par des photographes.

    À présent, le duc et la duchesse de Sussex intentent une action en justice contre des paparazzi qui auraient pris des photos «illégales» d’Archie.

    Déposé devant un tribunal de Los Angeles, il cite des «intrusions en série» dans la vie privée de leur fils, «et le désir et la responsabilité de tout parent de faire ce qui est nécessaire pour protéger ses enfants de cette frénésie d’alimentation fabriquée. »

    Leur avocat a déclaré dans un communiqué: «Le duc et la duchesse de Sussex intentent cette action en justice pour protéger le droit de leur jeune fils à la vie privée dans leur maison sans intrusion de photographes, et pour découvrir et arrêter ceux qui cherchent à profiter de ces actions illégales. »

    Le procès indique que le couple a déménagé à l'étranger «  pour échapper aux fabrications incessantes des tabloïds britanniques '', et Harry et Meghan affirment que les photographes ont utilisé des drones pour prendre des photos au-dessus de leur maison «  aussi souvent que trois fois par jour '' et «  réveiller les voisins et leur fils. jour après jour'.

    Ils ont ajouté que «d’autres ont même percé des trous dans la clôture de sécurité elle-même pour la parcourir» et affirment qu’ils ont dû installer une grande clôture grillagée pour empêcher la prise de photos.

    Le procès allègue également que leur enfant en bas âge a été photographié dans leur jardin et qu’ils n’attendent «aucun traitement spécial» avec l’affaire, mais protestent qu’en vertu de la loi californienne, ils conservent le droit à la vie privée chez eux.

    Les Sussex demandent également que toutes les photos d'Archie soient rendues, et bien que l'identité des photographes et des distributeurs reste inconnue, le couple espère découvrir qui sont les individus présumés et que le tribunal émettra des injonctions à leur encontre.