Pourquoi la princesse Diana portait toujours des couleurs vives pour rendre visite aux enfants

  • Marie Claire est soutenue par son public. Lorsque vous achetez via des liens sur notre site, nous pouvons gagner une commission sur certains des articles que vous choisissez d'acheter.

  • La princesse Diana était connue comme la princesse populaire pour son travail avec des organisations caritatives qui aidaient les personnes dans le besoin, y compris celles infectées par le VIH, mais principalement en raison des relations personnelles qu'elle avait établies avec elles.

    Elle a pris la décision controversée à l'époque de fuir le protocole royal en ne portant pas de gants. C’est «parce qu’elle aimait se tenir la main lors de ses visites ou lui serrer la main et avoir un contact direct» selon Eleri Lynn, commissaire de l’exposition Diana: son histoire de mode.

    À l'époque, il y avait une stigmatisation associée à serrer la main des patients atteints du sida, car beaucoup pensaient que vous pouviez attraper le virus de cette façon, et la défunte princesse a vraiment aidé à dissiper ce mythe.

    La princesse Diana visitant un centre de bien-être familial au Pakistan en 1991

    Les enfants étaient toujours spéciaux pour la princesse de Galles, et elle passait beaucoup de temps à visiter les hôpitaux et les centres pour ceux qui en avaient besoin, et portait souvent des couleurs vives pour ce faire, ce qui était entièrement prévu.

    David Sassoon, l'un de ses amis créateurs, a expliqué que tout a commencé avec ce qu'elle a appelé sa «  robe de soin '', une robe en crêpe de Chine à fleurs (photo principale ci-dessus) qu'elle portait à Lagos au Nigéria, à Sao Paulo, au Brésil et également en visitant un hospice de London Aids.

    La princesse a remarqué que les enfants étaient vraiment attirés par le design, et elle a donc décidé de continuer à porter des couleurs vives pour les égayer et rendre ces visites moins formelles.

    La princesse Diana portant un costume rouge Catherine Walker lors d'une visite au London Lighthouse, un centre pour les personnes touchées par le VIH et le SIDA, à Londres, le 8 octobre 1996

    Il a dit Le télégraphe, «Il se trouve qu'elle portait cette robe lorsqu'elle visitait un hôpital, et les enfants semblaient clamer autour d'elle et l'aimer. Si vous êtes comme la princesse de Galles, qui aimait les enfants, vous ne voulez pas d'un costume strictement formel pour une visite à l'hôpital. Vous choisissez une robe très informelle avec des couleurs vives, qui était cette robe. La réaction est une crainte des jeunes enfants. »

    La princesse Diana visitant la «maison de grand-mère», qui s'occupe des malades du sida, à Washington DC en 1990

    Sassoon a ajouté que Diana continuait de porter la robe même si les autres n'étaient pas fans. Il a dit: «Elle disait:« On me dit toujours de ne pas la porter, mais j'adore cette robe, ma robe attentionnée ». Bien sûr, Diana a été le premier membre de la famille royale à enfreindre toutes les règles. »

    Elle a également cessé de porter des chapeaux même s'ils étaient jugés appropriés pour des visites formelles, car elle ne pouvait pas les câliner.