Simone Biles vient de lancer un appel public à la justice pour les victimes d'abus sexuels

"Que diriez-vous de m'étonner et de faire la bonne chose …"

La gymnaste Simone Biles a eu 23 ans ce week-end, et même si elle a accueilli la plupart des doux hommages d'anniversaire, il y en a un qu'elle a refusé d'accepter.

«BON ANNIVERSAIRE au gymnaste le plus décoré de tous les temps, @simonebiles! Nous savons que vous ne cesserez de nous étonner et de faire l'histoire », l'organisation USA Gymnastics a posté à côté d'une vidéo d'une routine de Biles.

Simone a répondu publiquement, faisant référence à l’affaire Larry Nassar – «Que diriez-vous de m'émerveiller et de faire ce qu'il faut… avoir une enquête indépendante».

Larry Nassar, l'ancien médecin américain de gymnastique purge actuellement une peine à perpétuité pour avoir abusé sexuellement de centaines de gymnastes de l'organisation, dont Simone Biles. Selon certaines informations, toutefois, l'organisation n'a offert aux survivants qu'un règlement. Depuis, Simone Biles a demandé à l'organisation de rendre des comptes.

"Je suis moi aussi l'une des survivantes qui a été abusée sexuellement par Larry Nassar", a annoncé Simone dans un communiqué en janvier 2018. "S'il vous plaît, croyez-moi quand je dis qu'il a été beaucoup plus difficile de prononcer ces mots à haute voix que maintenant. les sur papier. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles j’ai hésité à partager mon histoire, mais je sais maintenant que ce n’est pas de ma faute. »

Elle a poursuivi: «Il n'est pas normal de recevoir tout type de traitement d'un médecin de confiance et de l'appeler horriblement le traitement« spécial ». Ce comportement est tout à fait inacceptable, dégoûtant et abusif, en particulier de la part de quelqu'un en qui on m'a dit de faire confiance.

«Pendant trop longtemps, je me suis demandé:« Étais-je trop naïf? Est-ce ma faute? " Je connais maintenant la réponse à ces questions. Non, ce n'était pas ma faute. Non, je ne porterai pas et ne devrais pas porter la culpabilité qui appartient à Larry Nassar, USAG et autres. »

L'organisation américaine de gymnastique n'a pas encore répondu.